Le guide pour parier sur le foot

Il existe un bon nombre de guides pour parier en ligne. La plupart d’entre eux sont malheureusement trop compliqués. Cela décourage en effet les joueurs débutants qui veulent s’essayer à des paris en ligne. Aussi, nous avons décidé de créer le guide suivant afin d’aider les nouveaux parieurs.

Sur quels sites peut-on parier sur le foot ?

L’ARJEL atteste de la légalité de tous les sites que nous avons établis dans le tableau ci-dessous. Il est à noter qu’un bonus de remboursement de pari vous sera donné lors de votre première mise.

Sites de parisBonusInscription
Betclic
1er pari remboursé de 100€, sans condition de retraits S'inscrire chez Betclic >
PMU
100 euros remboursés pour vos paris perdants et gagnants. S'inscrire chez PMU >
Unibet
1er dépôt doublé jusqu’à 100 €. cote de 1,4 minimum S'inscrire chez Unibet >
Zebet
150 € de bonus (60 € cash + 90 € de perdants) S'inscrire chez Zebet >
Netbet
1er pari remboursé de 200 € et un bonus de 5 € sans dépôt. S'inscrire chez Netbet >
France-pari.fr
1er pari remboursé de 250 euros. Bonus joué 3 fois pour pouvoir le retirer. S'inscrire chez France Pari >
Winamax
1er pari remboursé de 100 €. S'inscrire chez Winamax >
Joa Online
1er pari remboursé de 50 € ; 100 € cash offerts ; 100 € de cadeaux offerts. S'inscrire chez Joa >
Genybet
Un bonus de 250 euros offerts et versés en 5 parties. S'inscrire chez Genybet >
Bwin
1er pari remboursé de 107 €, sans conditions de retraits. S'inscrire chez Bwin >

Astuces générales

Ce guide que nous avons concocté pour vous serait vraiment incomplet s’il n’était pas suivi de conseils avisés et pratiques que voici :

– Quand vous pariez, gardez la tête froide. Il faut que vous soyez bien objectifs et lucides au moment de prendre votre décision. Il est donc imprudent de parier sur une équipe qui a peu de chances de gagner, même si vous faites partie de son fan club. Le contraire est également valable, ce n’est pas en pariant sur une équipe que vous détestez qu’elle va vraiment perdre.

– La chance au jeu n’est pas donnée à tout le monde. Et il faut être un très bon analyste pour avoir de l’aubaine et sortir vainqueur d’un pari à tous les coups, soyez donc patient. Si vous n’avez pas gagné aujourd’hui, vous aurez sûrement votre chance dans les jours qui viennent. C’est au fil du temps que vous verrez le fruit de vos bénéfices, quand vos gains s’accumuleront petit à petit.

– Sachez gérer votre avoir ! Il est vrai que le but d’un pari est de gagner plus d’argent en retour. Même si un match a une bonne cote, ne soyez pas trop gourmand et ne dilapidez pas tout votre argent en une seule fois. Distribuez-les dans des paris sûrs par exemple. La maîtrise de soi est également recommandée dans ce type de jeu ; au moment où vous sentez votre chance tourner, dites stop et emparez-vous du reste de vos gains avant qu’il ne soit trop tard. Ne pariez jamais plus que ce que vous pouvez vous permettre de perdre.

– Si vous sentez que l’emprise du jeu est tenace, qu’il envahit votre vie, pensez vite à vous faire aider. SOS Joueurs est à votre écoute, pour vous aider à régler vos problèmes.

Que faut-il prendre en compte avant de parier ?

Les équipes jouent-elles à l’extérieur ou à domicile ?

Il s’agit d’une méthode d’analyse simple où le but est d’observer tous les matchs qu’une équipe a effectués. Le but est d’en prédire si ces dernières ont des opportunités de réussir leurs prochains matchs.

Il est évident que le fait de jouer sur son terrain habituel influence grandement les chances de victoire d’une équipe. Ainsi on a constaté que les défaites ne dépassaient pas les 15%, les matchs nuls étaient de 35% et que plus de la moitié de tous les équipes à domicile gagnait leurs matchs.

Prenons l’exemple de la première League anglaise de l’année 2016-2017. On constate que les cinq premières équipes du classement ont remporté plus de 50% de leurs matchs à domicile. L’une d’elles, Chelsea, a gagné 90% de ses matchs. Et en jouant à l’extérieur, Sunderland n’a gagné aucun match.

– Quelle est la motivations des joueurs ?

Il est aussi important de bien analyser les motivations des équipes avant un match. Par exemple, il est plus indiqué de parier sur une équipe outsider qui veut briguer un titre que sur celui qui a déjà remporté la compétition. L’une se bat pour seulement maintenir sa place, alors que l’autre a plus de hargne pour combattre, car elle veut gagner.

Une bonne illustration à cela est les matchs amicaux. Ils sont vraiment imprévisibles, notamment en début de saison. La plupart du temps, il n’est pas recommandé de parier à cette période. Les joueurs font un minimum d’efforts et évitent les blessures qui pourraient les pénaliser pendant les grands championnats.

Les différents facteurs qui peuvent influer sur le pari d’un match

  1. Les derbys

Une derbie est un match entre deux équipes locales. Dans le cas suivant, vaut mieux parier sur une victoire à l’extérieure. Il ne faut pas prendre en compte les résultats précédents des équipes.

  1. Les blessures ou les absences

Une absence du capitaine ou le manque d’effectifs de joueurs (pour cause de blessure par exemple) peut avoir un impact sur l’issue du match. Les joueurs pourraient présenter un signe de déséquilibre. Il est à noter que l’importance des joueurs varie selon le poste qu’ils occupent : celui du gardien est considéré comme étant la charnière, vient ensuite celui de la défense.

  1. Les résultats récents des équipes

Plutôt que de baser ses analyses sur l’ensemble de la saison, certains préfèrent étudier les cinq dernies résultats d’une équipe. Selon cette nouvelle méthode populaire, les chances qu’une équipe gagne ou pas dépendent de ses performances antérieures. En effet, le fait qu’ils aient perdu ou gagné détermine leurs psychologies, leur état d’esprit sur le prochain match qui est l’objet de tous les paris.

  1. Les événements récents dans le club

Suivre les actualités de clubs est également un bon moyen pour placer au mieux son pari. Il faut bien observer les attitudes des équipes. Les équipes ont tendance à jouer au maximum lors des Champions League, par exemple. Mais lors des championnats il est fort probable que leurs motivations diminuent.

Les vocabulaires qu’il faut connaitre autour du pari     

Accumulateurs/paris combinés :

Les paris combinés s’obtiennent grâce à l’accumulation de tous vos paris. Plus ils sont nombreux, plus le risque que vous prenez est grand. Les cotes se multiplient si chacun de tous vos paris se produit. Vous devez faire des dizaines de paris corrects pour espérer gagner des millions d’euros.

Cote :

On désigne la côte comme étant le facteur qui fructifie une mise. C’est selon cette cote que l’on estime si un évènement peut se produire ou pas. C’est le bookmaker qui décide si elle doit être élevée ou basse. Dans le cas où une cote est élevée, alors le bookmaker pense que le pari ne peut pas se faire. Mais si la cote est basse, alors il estime que le pari sera probablement réalisé.

Exemple : Prenons le cas d’un match du PSG dont la cote est de 1,50. Vous pariez 100 euros que cette équipe gagne. Si cela s’avère positif, alors vous empochez 150 euros de gain (100 X 1,50). C’est-à-dire que votre mise de départ a été multipliée par la cote soumise par le bookmaker. Vous percevez ainsi un bonus de 50 euros.

Double Chance :

Un pari Double Chance est également un pari sûr, mais vos chances sont généralement plus faibles. Si l’équipe que vous avez choisie est victorieuse ou qu’il fait un match nul, alors vous gagnez votre pari. Dans le cas où votre équipe perd, vous perdez aussi donc votre pari.

DNB (Draw No Bet) :

Tout comme le paris double chance, cette option est considérée comme le pari sans risque par excellence. En effet, même si les cotes dans ce type de pari sont faibles, ceci présente le grand avantage de récupérer la mise du début si le score s’avère être nul à la fin du match.

Ecarts :

L’écart se base quant à lui sur le nombre des buts que les joueurs peuvent marquer lors d’un match.

Exemple : Vous placez une certaine somme sur le fait qu’une équipe va marquer plus de 2,5 buts. Cela signifie concrètement que vous indiquez que probablement 3 buts ou plus seront marqués. Si votre pronostic est en dessous de 2,5 alors le score sur lequel vous pariez est seulement de 1 ou 2 buts.

Handicap :

Le handicap est l’avantage que l’on attribue à un outsider si on constate qu’une équipe est perçue comme étant le favori évident dans un match.

Mise :

La mise est la somme que vous mettez en jeu quand vous faites un pari. Si votre pari se révèle réussi, alors cette mise devient votre profit.

Mi-Temps / Fin de match :

Ici vous pouvez diviser votre pari en deux parties. Vous pariez par exemple que le score sera nul à la mi-temps, mais vous misez une victoire de l’équipe de votre choix sur l’ensemble du match.

Premier buteur :

Ce type de pari concerne les joueurs, c’est-à-dire que vous misez sur lesquels d’entre eux sera le premier à marquer un but.

Système :

Si vous procédez à des paris combinés, le système est utile afin de réduire le risque que vous perdiez votre pari, car vous avez le droit de choisir parmi lesquels assurer.